Les Ostensions de Limoges


Les ostensions

https://lh3.googleusercontent.com/-JackX5_cdh8/VPgvYQ1BP4I/AAAAAAAAAFo/VCE4l3jAEjw/s1600/DSC_1376.jpg
La tradition fait remonter à l'année 994, à Limoges, la première ostension de reliques pour guérir le mal des Ardents.
Les ostensions de reliques de saints limousins s'étendent ensuite à d'autres paroisses, et deviennent septennales à partir du XVIe siècle. 
Elles sont un moment important dans la vie religieuse et sociale, et concernent aujourd'hui une vingtaine de localités.
Elles sont inscrites par l'UNESCO depuis 2013 sur la liste du Patrimoine immatériel de l'humanité... (suite)




Les ostensions de Limoges


Les ostensions de Limoges impliquent les six confréries de la ville, la Grande Confrérie de Saint-Martial, les porteurs de la Châsse de Saint-Martial, la confrérie de Saint-Aurélien, la confrérie de Saint-Loup, la confrérie de Saint-Valérie, la confrérie de Saint-Fiacre.
Elles sont l'occasion de présenter les reliques à la ville.
De nombreuses manifestations sont organisées en marge des ostensions, défilés, animations, liturgies... C'est aussi l'occasion pour de nombreuses familles de se retrouver.

Les confréries


Les confréries sont des associations religieuses de fidèles. Elles peuvent être de dévotion au Saint-Sacrement, à la Vierge, à un  saint, de métier, ou de Pénitents. Elles ont été nombreuses de la fin du Moyen Age à la Révolution. 
Recréées ou créées après la Révolution, la plupart ont aujourd'hui disparu. On en compte une douzaine dans les paroisses ostensionnaires, dont près de la moitié créées récemment.
A Limoges, les trois plus anciennes sont vouées aux premiers évêques (Martial, Loup et Aurélien). Une autre a pour vocation de porter la châsse de saint Martial. La plus récente, composée de femmes, est consacrée à sainte Valérie...(suite)


Agenda des ostensions et des manifestations